×
Vous avez déjà voté pour ce commentaire
En haut

Le Lac Des Cygnes - Ballet Classique de Saint-Petersbourg

Horaire

26 Novembre à 20:00

Téléphone

xxx xxx 90 90 Montrer

Prix

Entrée — dès 90 CHF.

LE LAC DES CYGNES
Ballet en 4 actes avec ORCHESTRE

Musique de P. I TCHAIKOVSKI
Chorégraphie de M. PETIPA, L. IVANOV
Directeur artistique ANDREY BATALOV
Direction musicale DMITRII CARCUMARU
Décors : EVGENY GURENKO
Costumes : VERA POLIUDOVA
ETOILES : IANA SALENKO & DINU TAMAZLACARU, NATALIA MATSAK & DENIS NEDAK

« Le Lac des Cygnes » est un ballet qui est connu mondialement. La musique nous ramène dans un univers féerique, l’histoire bouleverse et ressasse toujours des émotions.
Les premiers danseurs sont magnifiques !!!

Par la beauté de sa musique et de sa chorégraphie, Le lac des Cygnes est l’incarnation par excellence du ballet classique. Pour une danseuse étoile, le double rôle du cygne blanc, Odette, et du cygne noir, Odile, est un des rôles parmi les plus beaux et les plus difficiles. Tchaïkovski a écrit un ballet symphonique dont les passages immortels font partie du chef-d’œuvre de la musique classique. Construit autour de la performance d’Odette/Odile, un rôle que exige un équilibre entre expression dramatique et technique-dans l’acte II Odile, le cygne noir, double maléfique dé Odile exécute 32 fouettée spectaculaires-ce sommes du ballet blanc déploiement de beauté sans égal, constitue un véritable exploit esthétique et exige des prouesses techniques de la part des étoiles tout comme du corps de ballet parfaitement synchronisé. Rivalisant tous de rigueur et de précision, les danseurs frôlent ici la perfection. Il y a l’élégance et la grâce infinie de la divine Odette, reine des cygnes, la fourberie de l’enchanteresse Odile, l’amour d’un prince a la technique infaillible ,trompé par un magicien, un serpentin de ballerines étourdissantes aux lignes parfait et aux tutus vaporeux, l’immatérialité des mouvements des bras des cygnes, et la partition riche en tensions dramatiques et en énergie émotionnelle de Tchaïkovski. De féerie pure 

0 commentaires