×
Vous avez déjà voté pour ce commentaire
En haut

Horaire

21 Septembre à 19:00
22 Septembre à 19:00
24 Septembre à 19:00
25 Septembre à 20:00
26 Septembre à 19:00
27 Septembre à 17:00

Téléphone

xxx xxx 50 01 Montrer

Prix

Entrée — 50 CHF.

La voix de Fanny Ardant. Grave, mais pas trop : une voix d’alto. Sa présence, sa manière d’être en scène, d’être là et de ne pas être là. Comme un scintillement. Pour cette seconde collaboration entre Michael Jarrell, Hervé Loichemol et Seth Tillett – un trio qui avait brillé lors de la création de Siegfried, nocturne à la Comédie en 2013 –, elle est Cassandre de Michael Jarrell. Ce monodrame pour comédienne et orchestre, inspiré de l’œuvre de Christa Wolf, est créé à l’occasion du 69e Festival d’Avignon. Cassandre est à côté, ailleurs. Plus tout à fait vivante, bientôt morte, elle a choisi – a-t-elle choisi ? – un troisième terme : ni bien ni mal, ni juste ni injuste, elle refuse depuis toujours l’imposture, celle qui préside à toute guerre. Si le jeu signifie tromperie, alors oui, Cassandre est une « héroïne hors jeu ». Elle est une voix, fragile et têtue, celle qui sommeille en chacun de nous et qui parfois, intempestive, surgit.

Michael Jarrell, compositeur suisse, s’est formé entre autres auprès d’Éric Gaudibert et de Klaus Huber. Dès le début des années 1980, ses compositions sont récompensées par de nombreuses distinctions. Cassandre est l’une de ses œuvres les plus célèbres : créée pour la première fois en 1994 au Théâtre du Châtelet à Paris avec Marthe Keller, elle a notamment été reprise en 2006 par Georges Lavaudant avec Astrid Bas, et en 2010 dans une première version (concert) avec Fanny ardant. Elle a été adaptée en allemand, en anglais, en italien et en finnois.

Hervé Loichemol, fondateur du théâtre Le Châtelard à Ferney-Voltaire, dirige la Comédie de Genève depuis juillet 2011. Au nombre de ses récentes mises en scène, on peut citer Shitz de Hanokh Levin et Le Roi Lear de William Shakespeare. Ami de longue date de Michael Jarrell, il a créé en 2013 Siegfried, nocturne sur un livret d’Olivier Py dans le cadre du Wagner Geneva Festival.

Créé par Jean-Marc Daviet et Jean-Marie Paraire et composé depuis 2005 de musiciens professionnels particulièrement actifs dans le domaine de la musique moderne et contemporaine, le Namascae Lemanic Modern Ensemble intègre aussi bien les œuvres incontournables de la modernité que les plus récentes ou les plus expérimentales par le biais de nombreuses commandes. L'ensemble a collaboré étroitement avec des compositeurs comme Ivan Fedele, Stefano Gervasoni, Ricardo Eizirik, Xavier Dayer, Bruno Mantovani, Michael Jarrell, Oscar Bianchi ou encore Eric Gaudibert pour la réalisation de leurs œuvres.

Chef d’orchestre français né en 1979, Jean Deroyer intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de quinze ans où il obtient cinq premiers prix.

Entre autres orchestres, Jean Deroyer a été invité à diriger le NHK Symphony Orchestra à l'Opéra de Tokyo, le Radio Symphonie Orchester Wien, le SWR Orchester Baden-Baden, le RSO Orchester Stuttgart, le Deutsche Symphonie Orchester, l’Israël Chamber Orchestra, les Orchestres Philharmoniques du Luxembourg, de Monte-Carlo et de Liège, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National de  Lyon, l’Ensemble Intercontemporain et le Klangforum Wien dans des salles telles que le Konzerthaus de Vienne, la Philharmonie de Berlin, la salle Pleyel, le Luzern Hall, le Tokyo Opera City et le Lincoln Center à New-York. Depuis 2008, Jean Deroyer est Directeur musical de l'ensemble Court-circuit et chef principal de l'Orchestre de Basse Normandie depuis 2014. 

0 commentaires