×
Vous avez déjà voté pour ce commentaire
En haut

Vladimir COSMA

Horaire

9 Février à 20:00

Téléphone

xxx xxx 90 88 Montrer

Prix

Entrée — dès 71 CHF.

UNE TOURNÉE ÉVÉNEMENT POUR 50 ANS DE SUCCÈS !

Vladimir Cosma revient en 2016 sur scène. A la direction d'orchestre, il partagera avec le public les grands moments de sa carrière et ses musiques de films les plus emblématiques, telles que Rabbi Jacob, La Boum, Diva, Le Grand blond avec une chaussure noire, La Gloire de mon père, Le Dîner de cons...

"Les concerts me permettent de développer et donner une nouvelle vie à des morceaux inscrits dans les mémoires grâce au cinéma. Cette première tournée en France est une expérience formidable qui m'offre l'occasion d'aller à la rencontre de mon public en dirigeant moi-même un grand orchestre symphonique, des chœurs, des solistes et chanteurs aux talents exceptionnels." Vladimir Cosma

Né à Bucarest, enfant du sérail, Vladimir Cosma est arrivé à Paris en 1963 poursuivant sa formation musicale avec Nadia Boulanger ainsi qu'au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

C'est en 1968 qu'Yves Robert lui confie sa première musique de film: Alexandre le Bienheureux, succès confirmé et renforcé en 1972 avec la musique du Grand Blond avec une chaussure noire. Il a, depuis, composé plus de 400 partitions pour des films de cinéma et série TV.

Près de cinquante ans après, son nom est associé aux plus grands réalisateurs : Gérard Oury, Claude Pinoteau, Jean-Jacques Beineix, Francis Veber, Claude Zidi, Jean-Pierre Mocky, Pascal Thomas, Ettore Scola, Yves Boisset, Edouard Molinaro... 

Pour cette tournée, Vladimir Cosma entouré d'un orchestre philharmonique de premier ordre, de grands chœurs, d'un groupe de solistes de jazz gitano-balkanique, d'une jeune soprano lyrique, présentera un programme truffé de nouveautés dans lequel le public retrouvera de nombreux thèmes familiers dans de nouveaux arrangements, ainsi que des œuvres inédites en concert. Tout en leur donnant une couleur nouvelle, Vladimir Cosma demeure fidèle aux partitions originales et à leur style inimitable. 

Outre deux Césars de la meilleure musique de film (Diva en 1982 et Le Bal en 1984), deux 7 d'Or et plusieurs prix prestigieux (SACEM, Prix Henri Langlois de la Cinémathèque française), Vladimir Cosma a obtenu de nombreux disques d'or et de platine à travers le monde. 

Son credo est simple : «La bonne musique de film, c'est la bonne musique tout court. Elle se doit d'être populaire et savante.» Ce qu'il a toujours fait tout au long d'une carrière riche et exigeante.

0 commentaires